Blog

La vérité, une arme douce


Toute vérité n’est pas bonne à dire. C’est une expression bien connue qui nous enjoint de garder le silence afin de ne pas blesser autrui. Celle-ci nous mets en garde contre la vérité en lui conférant un pouvoir destructeur. Mettant de côté tout l’importance de l’intégrité envers soi.

Dans le tarot, la suite d’épée est souvent liée à la vérité. À celle que nous devons maintenir envers nous-même mais aussi, à notre honnêteté envers les autres. L’épée peut trancher, blesser de son côté affuté. De son côté plat, elle peut flatter, accorder de la valeur, comme elle le fait lors du sacre du chevalier. C’est, comme la vérité, une arme que l’on doit utiliser avec doigté.

Ainsi, nous nous devons d’utiliser la vérité afin d’être en diapason avec ce que nous ressentons. Trop souvent, au détriment de nos sentiments, nous taisons la vérité afin de maintenir les apparences et ne pas déranger, ne pas déplaire. Ce faisant, nous accordons plus d’importance à l’opinion et aux sentiments des autres. Nous plaçons leur bien-être au dessus du nôtre dans l’ordre de nos priorités. Nous plions devant amis, partenaires et membres de notre famille.

Poursuivons avec une autre expression populaire pour illustrer l’importance de se respecter: charité bien ordonnée commence par soi. Avant de donner, de penser aux autres, il faut s’assurer de notre propre bien-être. Notre vérité, celle qui concerne nos émotions, devrait toujours être exprimée. Il nous faut répondre à cette petite voix qui, trop souvent nous dicte le silence. « Ce n’est pas grave » dit-elle. Bien au contraire, si cela vous peine ou vous brusque, c’est très important et cela mérite d’être dit. Vous avez tout autant de valeur que votre prochain, quelque soit-il.

Les relations que nous entretenons avec autrui ne peuvent être réelles et solides si elles sont tissées de petits mensonges blancs. Nous ne pouvons penser que notre lien d’amitié est à toute épreuve si, pour maintenir celle-ci, nous accumulons les déceptions et chagrins sans rien dire. Et nous ne pouvons espérer que l’autre devine notre désarroi. Nous n’avons d’autres options que de communiquer notre ressenti.

Toute vérité est bonne à dire, c’est une habitude qui s’apprend. À pas de bébé, sans pots cassés, nous pouvons l’instaurer dans notre vie. Ça évite, d’ailleurs, d’accumuler des années de blessures se terminant en point de non-retour. S’exprimer, cesser de se cacher derrière les convenances, c’est s’accorder enfin l’importance que nous méritons. Apprendre à manier la vérité, non pas comme une arme, mais comme une alliée vers notre bien-être, ça nous aide à prendre notre place au soleil.


Featured Posts
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook Social Icône
  • Instagram

© 2016 par Véronique Bérubé. Proudly created with Wix.com